EN
webzine
# 23 décembre 2011

actualité

La france décryptée en images

Pour raconter au grand public l’histoire d’une région à l’aide d’archives audio et vidéo, l’Ina lance entre décembre 2011 et janvier 2012 deux nouvelles fresques interactives. L’occasion de revenir sur une collection qui ne cesse de s’étoffer.

" Dès le début des années 2000, nous avons commencé à réfléchir à de nouvelles formes de valorisation de nos images d’archives pour élargir nos publics ", rappelle Xavier Lemarchand, responsable du Studio hypermédia de l’Ina, en charge d’une équipe de cinq personnes. Première pierre de ce nouvel édifice multimédia, " Jalons pour l’histoire du temps présent ", une fresque interactive créée pour l’Education nationale en 2003. Première et Seconde guerres mondiales, vie politique française, relations internationales, économie et société, culture, histoire des sciences et des techniques… A l’intention des lycéens et des collégiens, des centaines de vidéo y décryptent un siècle d’histoire. Au-delà de la signature récurrente constituée par la frise chronologique présente en page d’accueil, le travail éditorial de contextualisation des vidéos est une des marques de fabrique des fresques interactives proposées par l’Ina. 

" Le principe général est de faire appel aux universitaires pour éclairer la compréhension des documents d’archives en restituant le contexte historique des événements et en le confrontant avec le présent ", indique Xavier Lemarchand. Un principe déjà actif dès la conception de " L’Ouest en mémoire ", première fresque régionale réalisée en 2006 par l’Ina pour les régions Bretagne et Pays-de-Loire. Suivront ensuite en 2008 " Repères méditerranéens " (350 vidéos retraçant 70 ans d’histoire de la région PACA) puis fin 2011, une fresque pour la région Rhône-Alpes (lire ci-contre) et une autre pour le département des Landes. Prochaine sur la liste : la région Nord-Pas-de-Calais.

Cinéma

En plus de cette production pour les régions, l’Ina a réalisé une dizaine de fresques aux thèmes très diversifiés : " Artsonores " (l’aventure électroacoustique sur 60 ans de création sonore), " L’Europe des cultures " (50 ans de création artistique et de vie culturelle des 27 pays de l’Union Européenne), " Charles de Gaulle - paroles publiques " (200 archives audio et vidéo de 1940 à 1969), " Le festival de Cannes " (ses moments les plus emblématiques), « elles@centrepompidou » (prolongement d’une exposition consacrée aux artistes femmes).

Un modèle économique simple et cohérent

" Pour assurer la cohérence de cette collection destinée au grand public et veiller à sa pérennité, nous avons développé un moteur de publication générique dont nous pouvons paramétrer l’ergonomie, les fonctionnalités et les modèles de données pour les adapter aux différents projets ", explique Xavier Lemarchand. Cela oblige à un niveau de formalisation élevé dans les développements informatiques, mais les bénéfices de cette solution sont claires : des améliorations et des mises à jour évolutives, une actualisation et une maintenance des sites simples à mettre en œuvre.

A titre d’exemple, une version HTML 5 des fresques compatible avec les tablettes Ipad a été mise en ligne cette année : elle bénéficie aussi aux projets les plus anciens. Dès aujourd’hui, l’Ina peut ainsi proposer aux partenaires institutionnels de concevoir et de réaliser une fresque dans des délais n’excédant pas douze mois. Plus proche de la production audiovisuelle que de la culture web et de ses recettes publicitaires, le modèle économique des fresques interactives - gratuites à la consultation - est parfaitement calibré. Avec ses moyens en industrie (production, archives, développements), l’Ina contribue pour partie au budget global - de 220 000 € à 400 000 € selon l’ampleur des projets. Le partenaire institutionnel apportant l’autre part en financement.

Comme cela a encore été le cas pour la dernière fresque régionale mise en ligne début décembre 2011, l’Ina fait systématiquement appel à un partenaire éditorial. Le plus souvent, il s’agit d’un laboratoire de recherche intégrant dans ses équipes des historiens. Spécialistes de la mémoire régionale, ils collaborent à la sélection des vidéos et élaborent les notices documentaires et les parcours de navigation thématiques comme autant de visites guidées pour parcourir l’histoire de la région. Arborescence thématique, approche chronologique ou cartographique… Plusieurs modes de navigation sont disponibles pour accéder à la médiathèque. Une recherche par mots clés facilite la consultation des vidéos découpées plan par plan à la manière d’un sommaire visuel.

menu

Mailler l’ensemble des régions françaises

A quelques jours de la mise en ligne de « Lumières sur Rhône-Alpes », les équipes du Studio hypermédia et de la délégation régionale de l’Ina Centre-Est (qui couvre quatre régions administratives), dirigée par Jérôme Gouy, peaufinent les derniers détails techniques. Tout doit être impeccable pour la démonstration prévue le 9 décembre à l’occasion du lancement officiel du site. " Pour tenir les délais, il a fallu un peu jongler pour coordonner les différents acteurs concernés par la production du contenu, la réalisation de l’interface et la mise en place de l’infrastructure ", concède en souriant Jérôme Gouy, très heureux d’avoir réussi à convaincre les décideurs régionaux de Rhône-Alpes de se lancer dans cette passionnante aventure.

" L’idée de cette fresque remonte effectivement à quelques années. Au-delà de la mise à disposition auprès du grand public de cet outil de grande qualité, nous allons l’intégrer dans l’ENT (Espace Numérique de Travail) déployé à la rentrée 2012 au profit des 300 000 élèves lycéens ou apprentis de Rhône-Alpes où figure déjà " Jalons pour l’histoire du temps présent ", la fresque hypermédia réalisée par l’Ina ", précise Hélène Bernard, directeur général adjoint et responsable du pôle enseignement de la région Rhône-Alpes.

Accessible sur le site grand public de l’Ina, " Lumières sur Rhône-Alpes " sera mise en avant sur le site institutionnel de la région. Pour multiplier la visibilité de ces contenus, les internautes auront également la possibilité de partager les vidéos sur leurs blogs et leurs réseaux sociaux dans une visionneuse virtuelle. Et l’avenir ? Dans les 5 ans, l’Ina souhaiterait mailler l’ensemble des régions françaises. Avant que ce modèle régional dont les chiffres de fréquentation prouvent la réussite soit à terme décliné à des échelles plus petites (les villes) ou plus grandes (pays). Affaire à suivre dès le début 2012 avec une fresque consacrée au département des Landes.

Olivier Sauvy

Webzine

Anciens numéros >>

 

En savoir plus

Toutes les fresques interactives >>


« Lumières sur Rhône-Alpes »
Financée à parité entre l’Ina et la Région Rhône-Alpes, la fresque hypermédia « Lumières sur Rhône-Alpes » se compose de 300 films soigneusement sélectionnés parmi les archives de l’Ina. Pour mieux parcourir l’histoire et la géographie de cette région dynamique de 6 millions d’habitants et en comprendre l’évolution sur 70 ans, chacun des films est restitué dans son contexte historique grâce au concours de 11 enseignants-chercheurs du laboratoire LARHRA (Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes). Entre autres jalons importants, on y trouve des images inédites de la libération de Lyon, la construction des grands barrages et des autoroutes, la découverte de la grotte Chauvet en 1995, l’arrivée du Synchrotron (accélérateur de particules), un des équipements phares de la région. Ou encore un extrait d’un reportage de « 5 colonnes à la une » consacré en 1961 à un des premiers centres du planning familial à Grenoble. Nombre de documents témoignent des grands évènements sportifs. On peut y voir Aimé Jacquet, alors simple joueur, marquer un but assez inattendu en 1967 !

Fresque

Explorer la fresque >>