EN
webzine
# 1 mars 2013

coulisses

L'observatoire transmédia ou l'info mise à nu

Visualiser et comprendre le cheminement de toutes les informations délivrées par les médias, quel que soit le support de diffusion, c'est possible ! Depuis fin 2010 et jusqu'à la fin novembre 2013, des équipes de chercheurs français élaborent les outils de l'observatoire Transmédia, qui permet de fouiller des quantités infinies de données, grâce à un moteur de recherche multimodal. Explications avec Serge Schick, directeur d'Ina EXPERT et Marie-Luce Viaud, qui coordonne le projet à l'Ina.



Réalisation : Anne Frese, Sylvain Van Eeckhout. Production : Ina/La Méduse © Ina 2012

English version >>

 

La diversité de l'information, un enjeu démocratique

 

Quels sont les objectifs de l'observatoire Transmédia ?

Serge Schick : L’objectif de l’Observatoire est d’analyser la propagation de l’information sur l’ensemble des supports médias. Aujourd’hui, selon les différents moments de la journée, les consommateurs d’information ont recours à la télévision, à la radio, à la presse et à l’Internet. Analyser, de manière chronologique, le parcours d’une information sur les différents supports et canaux de distribution permet de voir si les informations qui circulent sur les différents médias se répètent, si elles s’enrichissent et dans quelle mesure elles expriment une réelle diversité.
La diversité de l’information fait partie intégrante de la diversité culturelle. C’est un enjeu démocratique. Un tel outil permettra aussi d'observer l'évolution de la globalisation des médias, dans un contexte de forte concurrence et de réflexion des différents acteurs du monde médiatique sur leur rôle dans la société.

Quelles en sont les caractéristiques majeures ?

Serge Schick : L’Observatoire que nous mettons en place est unique, car contrairement aux outils actuellement utilisés, il est transmédia. Il s’appuie sur un dispositif de collecte plurimédia unique (AFP, chaînes de télévision, radios, presse électronique, sites et blogs médias). Le moteur et les fonctionnalités de recherche, qui s’appuient sur le savoir-faire développé en la matière par l’Ina, sont très avancés. Ils permettent de recueillir et de comprendre de manière homogène des données numériques, image et texte, quel que soit leur mode de diffusion. L'observatoire Transmédia (OTMedia) naît à un moment où les données sont accessibles et où les outils scientifiques sont enfin mûrs pour traiter ces données.

Quels sont ses domaines d'application ?

Serge Schick : Ils sont multiples. A des fins d’expérimentation, nous avons déjà mené des travaux d’analyse sur la couverture médiatique de l’élection présidentielle française de 2012. Ils ont été présentés dans le cadre de la conférence News Exchange, à Barcelone, en novembre dernier. Pour l'Alliance des Civilisations, association qui dépend de l’ONU, nous avons réalisé en janvier 2013 une étude sur la manière dont les médias français ont abordé le thème de l'immigration au cours de la période juillet 2011 - mai 2012. Cela a permis de mettre en avant les événements marquants et de constater, par exemple, que le thème du droit de vote des étrangers aux élections locales a été l'événement le plus commenté de la période, y compris entre les deux tours de l'élection présidentielle. Une deuxième étude a été demandée par l’Alliance des Civilisations : les travaux d’OTMedia seront comparés à d’autres travaux qui incluent d'autres pays (Etats-Unis, Canada, Pays-Bas, Allemagne). Leurs résultats ont été communiqués lors d'un colloque à Vienne, fin février.

Marie-Luce Viaud : Ce qui est passionnant, du point de vue de la recherche, c'est de constater que l’on n’arrive pas encore à exprimer toute la complexité des données dont nous disposons ! Ceci nous conduit à envisager le développement de nouveaux algorithmes qui permettront d’aller plus loin, sans pour autant réduire le champ de cette complexité. Pourtant, nous arrivons, dès à présent, à des résultats probants.


Comment le projet OTMedia s’intègre-t-il dans l’activité globale de Recherche à l’Ina ?

Marie-Luce Viaud : Les projets que nous menons à l’Ina s'alignent avec des axes de recherche de long terme. En réalité, nous ne travaillons pas sur des projets, mais sur des concepts – que nous essayons de faire progresser dans le temps. Et les projets cristallisent, à un moment donné, un domaine d'application et un axe conceptuel. OTMedia bénéficie ainsi des travaux menés depuis 2002 avec l’Inria dans le domaine de la recherche d'éléments visuels, de ceux qui ont porté sur la fouille de données à base de représentations graphiques et des résultats du projet européen Vitalas, dont l'objectif était de développer un moteur de recherche multimédia. Il s'inscrit en outre dans le contexte d’analyse des contenus des collections Ina, avec la collaboration du Dépôt légal du Web et l'utilisation des ressources documentaires liées aux archives audiovisuelles.

Propos recueillis par Franck Podguszer

 

L'observatoire Transmédia

Comment l’information se propage-t-elle aujourd’hui ? Quelle est la place du Web ou de Twitter par rapport aux acteurs traditionnels que sont la télévision, la radio et la presse ? Par qui naît le "buzz" médiatique ? Quels en sont les acteurs ? Quelle est la place de l’image dans les médias ? Quelle est l’image la plus diffusée de la semaine ? Autant de questions soulevées par les nombreuses évolutions du paysage informationnel au cours de ces dernières années et auxquelles l’observatoire Transmédia (OTMedia) tente de répondre, en faisant travailler ensemble des chercheurs informaticiens et des chercheurs en sciences humaines.
L’observatoire Transmédia, c’est plus 1500 flux d’information télévisuels, radio, web, presse, dépêches AFP et fils Twitter collectés en permanence, traités et indexés, représentant plus de 4 millions de documents pour la période juillet 2011 à décembre 2012.
Les modalités textuelles, visuelles et sonores sont fusionnées pour permettre à l’utilisateur
de rechercher et de fouiller les nouvelles sur la presse, le web mais aussi sur  les flux télévisuels et radio, d'analyser les évènements, la chronologie des media, les thématiques et le parcours des nouvelles.
Agrégeant des composants logiciels de transcription, d'analyse visuelle, textuelle et linguistique et de fouille de données à la pointe de la recherche, OTMedia est une plateforme unique pour l’analyse de l’information, de par l’importance et la diversité de son corpus et la performance de ses modules.

Webzine

Anciens numéros >>

 

en savoir plus

L'observatoire Transmédia est un projet financé par l' ANR - Agence Nationale de la Recherche et soutenu par Cap digital.

Il est piloté par l'Ina (Ina Expert), avec pour partenaires Syllabs,  l'INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et Automatique), le CIM, l'AFP (Agence France Presse), le LIA (Laboratoire Informatique d'Avignon), et le LATTS (Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés).

Le site de l'observatoire Transmédia >>

La présentation du projet sur Ina EXPERT >>

Lire un article consacré au projet par "Libération" >>

 

sur le même thème

Les rendez-vous de l'observatoire transmédia

Le 26 février au Divan du monde (Paris), présentation dans le cadre de *di*/zaïn #5 : Code(s) + data(s)

http://dizain.designersinteractifs.org

 

Les 27 & 28 février au Forum de l'ONU "Alliance of Civilizations"  à Vienne, Autriche : «  'Data journalism' : analyse de la couverture des migrations en période électorale ».

 http://www.vienna5unaoc.org

 

Les 17 & 18 avril aux Rencontres du numérique organisées par l'ANR à la Cité des sciences et de l'industrie (Paris).

http://www.agence-nationale-recherche.fr/Colloques/RencontresduNumerique2013

 

Du 13 au 16 juin, présentation dans le cadre du Village des innovations de Futur en Seine (Centquatre, Paris).

http://www.futur-en-seine.fr/