EN
webzine
# 14 juin 2011

actualité

Ina Premium, la “télé de rattrapage” des origines

Déjà présents sur le Web, sur les télés connectées et sur des plateformes de téléchargements comme ITunes, les contenus de l’Ina arrivent sur les offres VàD des fournisseurs d’accès à Internet (FAI). Explications avec Roei Amit, responsable des éditions.

Roei Amit Ecouter l'interview de Roei Amit >>

 

Pourquoi l’Ina propose-t-il aujourd’hui une offre sur les FAI ?

Roei Amit : La consommation de la VàD (vidéo à la demande) a beaucoup progressé par ce biais-là, ces derniers temps, comme le confirme l’étude menée par le CNC en 2010. Car du point de vue de l’usage, les spectateurs préfèrent toujours regarder les contenus de longue durée et de type linéaire sur un écran de télévision, et pas sur un ordinateur. Les statistiques montrent qu’il y a un rapport de 1 à 9 entre l’usage de la VàD sur les PC et sur les FAI. Face à cette logique d’usage, nous avons décidé de développer une offre ainsi que des partenariats avec les FAI, qui sont dans ce contexte des intermédiaires obligatoires.

En quoi consiste cette offre et comment va-t-elle se déployer ?

R. A. : C’est une offre éditoriale et marketing nouvelle construite avec notre fonds.  Elle se présente comme une chaîne de télé délinéarisée, baptisée "Ina Premium", proposant un contenu qui ne peut exister en visionnage gratuit sur le Web, pour des raisons de droits. Ce contenu "premium", ce sont des fictions, des divertissements, des variétés, des documentaires, soit une offre d’une centaine d’heures qui sera renouvelée d’un quart chaque semaine. Ces émissions seront thématisées, mises en scène sous la forme d’une programmation d’une offre audiovisuelle délinéarisée, liée également aux actualités.

Notre positionnement, c’est d’être une télé de rattrapage sur 50 ou 60 ans ! C’est-à-dire une offre généraliste, pour toute la famille, mais aussi pour les nostalgiques et pour les passionnés d’histoire. Avec une fidélisation des spectateurs, en ajoutant de nouveaux épisodes des feuilletons cultes de la télé française, par exemple.

Cette offre a démarré en février sur Numéricâble, avec des abonnements à 3.99 euros. Cette SVàd (VàD sur abonnement illimité) est complétée par une VàD pure (location pour 48 heures). Après le vidéo club de Free, debut mai, l’offre arrivera bientôt sur SFR et enfin sur Orange.

Comment cette nouvelle offre s’articule-t-elle avec les offres existantes ?

R. A. : Notre stratégie reste d’avoir une offre qui soit la mieux exposée et la plus accessible. C’est pourquoi il n’y a pas d’exclusivité, mais au contraire une vocation à être partout. Il s’agit d’être plus visible en créant le plus de valeur – plusieurs types de visibilité et plusieurs types de valeurs. Pour les contenus en visionnage gratuit, comme les sujets courts et les actualités, la logique est d’être le plus visible et de s’allier avec les acteurs importants de l’audience sur le Web.

Au-delà d’ina.fr, nous avons ainsi conclu une série de partenariats avec des médias qui utilisent nos images selon leur propre ligne éditoriale, ou avec les nouveaux grands acteurs du Web, comme Dailymotion. Quelque 60 000 vidéos y sont visibles depuis le mois d’octobre 2010, avec une éditorialisation spécifique. Et cela crée également de la valeur, puisque nous partageons les recettes publicitaires. Sur les télés connectées, nous avons déjà conclu des accords avec Samsung, Philips et Toshiba. Reste Sony, très bientôt, pour couvrir 80 % du marché.

Nous sommes aussi présents sur la plateforme ITunes, mais notre visibilité est difficile à conquérir. Prochaine étape ? Certainement du côté des applications pour tablettes.  Nous serons ainsi présents sur tous les outils de visionnage où il y a une rencontre entre les publics et les contenus, de manière délinéarisée.

Propos recueillis par Franck Podguszer

Webzine

Anciens numéros >>

 

EN SAVOIR PLUS

La tribune de Mathieu Gallet, président de l’Ina, sur le blog du ministère de la Culture et de la communication >>

La bande annonce de l’offre Ina Premium >>

 

Nos partenaires

Numéricâble

Free

 

Offres et services

Télécharger, graver et acheter
les vidéos, sons, CD et DVD

Lien vers la BOUTIQUE Ina