Pierre Henry/Pierre Schaeffer

8_montage_PH_PS

Montage de photos de Pierre Henry/Pierre Schaeffer © Droits Réservés.

Pierre Henry

«C'était une rencontre providentielle – ou diabolique – un ménage de sorciers. Dans le domaine où nous nous entraînions, régnait une ignorance bienheureuse, nous n'en savions pas plus l'un que l'autre. Nous avancions à l'aveuglette. Ce fut alors une aventure sans exemple, sans modèle, sans frontières. Nous étions les fondateurs, non seulement d'une recherche, mais du domaine où elle s'exerçait. Nous avancions sur un continent indéfini, dont on ne savait même pas s'il était terre ou rêve. C'est une expérience exaltante et terrifiante. Notre risque était total. Peut-être naviguions-nous en pleine déraison... C'est à cette époque que nous avons composé ensemble la Symphonie pour un Homme seul.»

ACHETER SUR

«J'étais seul égaré. C'est alors que survint Pierre Henry. Jeune compositeur lauréat du Conservatoire, il sortait de chez Messiaen et des classes de batteries chez Passerone. Il était timide et habile, il parlait peu, mais dès les premières séances, le piano préparé parlait pour lui, et de quelle façon prestigieuse !»

Entretien avec Lia Lacombe 1969